La course à pied après un accouchement

par Sarah Baribeau, B.Sc. M.Sc. kinésiologie


C’est le printemps, pour de vrai cette fois. Le beau temps, les journées qui allongent, les nuits qui commencent elles aussi à (peut-être) s’allonger vous donne une envie folle d’aller prendre l’air. Bouger avec bébé n’est pas toujours la chose la plus facile. Organiser son horaire en fonction des boires, des siestes, des rendez-vous chez le médecin n’est pas simple. Votre corps est (sûrement) fatigué, mais votre tête a besoin de s’évader. C’est à ce moment que vous voyez un coureur passer, et un autre, et puis un autre, et puis une dizaine de jeunes qui font des intervalles. Parce qu’au printemps, comme les tulipes, le coureur s’éveille et renaît. C’est à ce moment qu’une petite voix surgit et que vous vous dites « Pourquoi pas moi? ».

La course à pied est un sport accessible et efficient, autant sur le système cardio vasculaire, musculaire, que sur le psychologique. Il nous permet de sécréter les hormones du bonheur, lorsque pratiquée de façon régulière. Bien entendu, une autre petite voix – celle de la peur – peut aussi surgir « Suis-je capable? »…  « Est-ce que mon corps est prêt? »… « Est-ce que bébé est assez vieux? ».

Dans cet article, je vais tenter de répondre à vos questions.

Personnellement, je cours depuis toujours. Après une longue carrière en basketball, je suis devenue une coureuse assumée. J’ai fait trois années universitaires en athlétisme et en cross-country. La course en montagne est mon dada, même si présentement je m’entraîne pour un marathon sur route. J’ai trois filles, de trois ans d’intervalle. Je suis donc passée par cette étape à trois reprises. Après ma première fille, j’ai fait une course de 38 kilomètres en montagne, et après ma seconde, mon premier marathon. Bref, j’ai les connaissances et la pratique mesdames pour vous informer, mais aussi vous motiver dans l’atteinte de votre objectif qui est d’abord reprendre ou commencer la course correctement.

Commençons par prendre un pas de recul et voir la situation dans son ensemble. La course à pied est un style de vie. Si vous avez envie de commencer, c’est probablement parce que vous êtes attirée par ce style de vie, vous avez envie de vous donner ce défi, de le relever, vous avez peut-être envie (ou besoin) d’un moment pour vous, pour vous évader. Bref, en regardant cette situation, il faut comprendre que pour atteindre une nouvelle habitude de vie, ça prend un engagement. Un engagement envers vous-même. Ramenez-vous souvent à votre besoin ultime, la raison pourquoi vous avez envie de courir. Ensuite, ramenons-nous à une méthodologie.

Afin de prévenir les blessures, et pour atteindre une nouvelle habitude, cela vous demandera aussi de l’assiduité, de la constance et de la patience. Ceci étant dit, revenons à votre réalité, celle d’être une nouvelle maman. La science ne précise pas un temps fixe pour recommencer à courir. Certains physiothérapeutes suggéreront un minimum de 3 mois postnataux. Je vais tenter de vous expliquer les risques et les facteurs à considérer afin que vous puissiez vous-même vous responsabiliser. Lire la suite...


👉Pour lire l'article complet, télécharge gratuitement le sixième numéro du Magazine du Mouvement.

Close

50% de complété

Abonnement gratuit

Quand tu auras cliqué sur 'S'abonner', tu recevras un courriel grâce auquel tu pourras récupérer ton magazine.