Rencontre avec Marie-Ève Bertrand

En équilibre

Rencontre avec Marie-Ève Bertrand, fondatrice de POP Spirit

Trouver sa voie... son équilibre... demande quelques fois d’avoir le courage de changer de direction. Que le changement s’opère sur un tapis de yoga, sur un paddle ou encore durant un marathon, le sport fait partie des clés fondamentales au développement de notre bien-être et de notre équilibre. Pour aborder ce sujet, j’ai eu le plaisir pour cette nouvelle édition du Magazine du Mouvement de discuter avec Marie-Ève, femme entrepreneure aux valeurs humaines et qui a su, au gré de ses escapades sportives, inventer une vie qui lui ressemble et qui inspire...

Une entrevue d'Isabelle Jeanpierre

I.J. Bonjour Marie-Ève, commençons par faire connaissance. Peux- tu nous en dire un peu plus sur ton parcours?

M-E.B. : Après des études en art visuel et en design graphique au niveau universitaire, j’ai travaillé environ 3-4 ans dans le milieu du multimédia en tant de directrice de production, entre autres. Je voyais bien qu’il était impossible pour moi de m’épanouir et d’être heureuse. Pour compenser, je multipliais des contrats à mon compte qui me stimulaient, je faisais du bénévolat pour plusieurs causes et je m’entraînais beaucoup. Bref, c’était un train de vie intense et épuisant au final! Heureusement, j’ai découvert le yoga et la méditation à 25 ans (en 2005). C’est vraiment ce qui m’a aidée à me connaître et à reconnaître mes limites et mes besoins. J’ai donc opéré lentement une transition de carrière autour de 28 ans. J’ai quitté l’agence pour laquelle je travaillais et je suis allée travailler dans une boutique de vélo sur le plateau! J’ai ensuite travaillé à la réception d’un studio de yoga pour finalement faire ma formation de professeure de yoga avec Nicole Bordeleau, ma mentor depuis près de 15 ans. À l’été de mes 30 ans, j’en avais marre de travailler « encore » pour le bénéfice de patrons toujours insatisfaits. J’ai donc quitté le studio et j’ai appliqué au SAJE où j’ai obtenu la subvention Soutien Aux Jeunes Entrepreneurs. Ce fut la meilleure décision!

Quelle est l’inspiration, l’histoire derrière POP Spirit?

J’ai toujours su que je voulais offrir une approche du yoga accessible et non « élitiste » et « inatteignable ». Aussi, comme je n’aime pas la routine, je voulais me créer un rythme et un style de vie qui répondait à ce besoin. J’ai un besoin viscéral de partager ce qui me fait du bien et ce qui me rend heureuse. C’est dans ma nature. Donc, en septembre 2010 je commençais le programme du SAJE et je fondais POP YOGA (qui est devenu POP Spirit quelques années plus tard). Dès le début, la planche à pagaie et les voyages ont fait partie de mon offre. Ce fût les trois piliers qui me définissaient le mieux. Et à ce jour, c’est encore le cas! Beaucoup de personnes pensaient au départ que je faisais tout cela parce que c’était à la mode... elles avaient tout faux. C’est beaucoup plus que cela. Baser son entreprise uniquement sur une mode n’est sûrement pas un choix judicieux... à mon avis. Évidemment, je ne peux passer sous silence l’aide de mon mari, Julien, qui m’a toujours appuyée depuis le jour 1 de notre rencontre... en septembre 2010 aussi!

Tu pratiques le yoga et la planche à pagaie (SUP) depuis plusieurs années déjà. Ces activités ont-elles joué un rôle important dans la manière de te percevoir en tant que femme et en tant qu’entrepreneure?

Oh que oui! En fait, il faut savoir que l’amour que j’ai pour ce sport vient de loin. Plus jeune, alors que je devais avoir 10 ans, ma mère a commencé à pratiquer la planche à voile. Elle avait alors 30 ans! Elle m’a emmenée sur différentes plages peuplées de gens passionnés par le sport et le grand air. Toutes ces années de road trips à observer et à profiter de ces moments se sont ancrées en moi. Ce n’est pas facile au Québec de pratiquer un sport saisonnier comme le SUP. L’été est court et pas toujours clément. Il faut savoir composer avec les éléments. En ce qui me concerne, cela a contribué à consolider ma confiance en moi et en ma capacité d’adaptation. Et je suis fière d’avoir initié des milliers de personnes, dont majoritairement des femmes, aux joies du SUP (autant le SUP yoga/fitness que le SUP aux baleines, par exemple).

PARTAGE • OUVERTURE • PLAISIR, trois valeurs personnelles que tu as su insuffler au sein de POP Spirit. Dirais-tu que ces trois façons d’aborder la vie sont les clés pour un bien-être profond et pérenne?

En ce qui me concerne, définitivement! Et voici comment je définis ces trois axes :

PARTAGE : Il est prouvé que l’acte du don de soi et du partage est une dimension importante qui contribue au bonheur. C’est valorisant et nourrissant. D’une façon ou d’une autre, lorsque nous donnons ou transmettons, nous recevons à notre tour.

OUVERTURE : Pour moi, ouvrir son esprit et son cœur équivaut à être plus tolérant et inclusif, ce qui donne un sens à notre vie. Cependant il ne s’agit pas seulement de s’ouvrir aux autres mais également de rester ouvert et bienveillant envers soi-même afin de mieux comprendre ce que vivent les personnes qui croisent notre chemin.

PLAISIR : Ici, je fais référence au plaisir « pur » et non au plaisir futile comme la consommation de biens matériels, par exemple. Je parle du plaisir de partager des moments riches de sens en nature ou en communauté. Le plaisir de respirer, bouger... d’être vivant!

Entreprendre avec des valeurs humaines aussi fortes a-t-il été une évidence pour toi?

Ce sont mes fondations. En période de questionnements ou de frustrations, ces trois piliers sont là pour réorienter mes décisions.

Quels conseils pourrais-tu donner à nos lecteurs.trices désireux. ses de se tourner vers un mode de vie sain et en meilleure harmonie avec l’environnement?

Passer à l’action, assurément! Aussi minime puisse être le premier pas, il est tellement gratifiant et satisfaisant de poser les gestes pour notre équilibre de vie, mais également pour celui de la planète. Ça commence en soi puis autour de soi... Ainsi va la vie!

Que peut-on te souhaiter à toi et ton entreprise pour les mois à venir?

De faire des choix alignés sur mes valeurs et qui ont du sens pour moi. Mais je ne suis pas trop inquiète, après plus de huit ans d’activité, on peut dire que je suis bien partie...

Pour découvrir Marie-Ève et POP Spirit :

http://popspirit.ca/

Close

50% de complété

Abonnement gratuit

Quand tu auras cliqué sur 'S'abonner', tu recevras un courriel grâce auquel tu pourras récupérer ton magazine.