Le Guide alimentaire canadien est inapproprié

par Didier Brassard, nutritionniste-diététiste


Le Guide alimentaire canadien est inapproprié

Un instant, quoi? Comment le Guide peut-il ne pas être pour moi?

En fait, le Guide se doit d’être le plus général possible (Figure 1). Le Guide est donc surtout conçu pour la prévention de maladies chroniques chez une population majoritairement sédentaire, c’est-à-dire applicable pour le Canadien moyen qui ne fait pas vraiment d’activité physique régulière. Plus vos besoins individuels sont particuliers, plus le Guide est inapproprié pour vous et, forcément, plus il devra être adapté. D’ailleurs, le nouveau Guide indique que : « [les] besoins énergétiques varient en fonction des individus. Ils dépendent d’un certain nombre de facteurs dont le niveau d’activité physique. »1

Figure 1

La question pertinente est donc la suivante : en tant que sportif, quels sont les éléments qui pourraient ou devraient être modifiés afin de satisfaire vos besoins?

Adaptation pour sportif : quels changements envisager?

Le degré de modification nécessaire dépendra surtout du type d’activité (endurance vs force ou puissance), du volume (fréquence et durée), de l’intensité de l’effort et des objectifs particuliers (augmentation ou diminution de la masse). Bref, je n’ai pas le choix d’être un peu général à mon tour pour que ces adaptations soient applicables pour la plupart des lecteurs!

1) Augmentation de l’apport énergétique

Parmi les adaptations possibles :

• Ajout de collations avant et/ou après l’entraînement, fournissant des glucides
o Combinaison de fruits (par exemple, bananes, raisins, bleuets, pomme…) et grains entiers (par exemple avoine entière, céréale entière, pain à grains entiers)

• Augmentation de la proportion de glucides aux repas principaux. C’est-à-dire s’assurer d’avoir 1/3 d’assiette plutôt qu’un ¼ sous forme de grains entiers.
o Augmenter la portion de grains entiers, diminuer légèrement la portion de légumes et fruits.
o Ajouter un à-côté riche en glucides, comme un fruit, dessert maison, muffin maison, yogourt à saveur.

• Ajout de collations plus riches en gras
o Noix, avocat, rôtie et beurre de noix

• Ajout de vinaigrette riche en huiles insaturées aux repas
o Huile d’olive avec salades

• Consommer plus de poisson gras
o Saumon ou truite consommés plus fréquemment et en plus grande quantité


Pour lire l'article complet de Didier Brassard, récupère gratuitement le cinquième numéro du Magazine du Mouvement.


1 Health Canada. Canada’s Dietary Guidelines. Available at https://food-guide.canada.ca/en/guidelines/. Accessed on February 2019.
Close

50% de complété

Abonnement gratuit

Quand tu auras cliqué sur 'S'abonner', tu recevras un courriel grâce auquel tu pourras récupérer ton magazine.