K pour Katrine : Quand intolérance alimentaire rime avec gourmandise

 

par Isabelle Jeanpierre

Cuisinière, maman, blogueuse ou encore animatrice tv, Katrine Paradis de K pour Katrine a su, au fil des projets et des recettes, prendre soin de nos intolérances et allergies, sans pour autant oublier le côté gourmand si important à ses yeux. Rencontre inspirante avec cette femme au grand cœur qui n’a pas fini de nous faire aimer la cuisine!

Bonjour Katrine. Si nous commencions par faire connaissance. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours?

Issue d'une famille de restaurateurs, vous pouvez vous imaginer que j'aime beaucoup manger! J'ai travaillé dans les restaurants de mes parents et lorsque j'ai eu mes enfants, je suis restée à la maison pour m'occuper de mes filles. C'est durant cette période à la maison, que j'ai mis sur pied un Kiosque de limonade au profit du CHU Ste Justine. Pendant plus de 10 ans, des milliers de personnes sont venues déguster de délicieuses gâteries au profit de la Fondation CHU/Sainte-Justine. Je suis donc celle qui cuisine et offre des desserts décadents depuis des années au Kiosque de limonade. Par la suite, j'ai animé mon émission Un p'tit gâteau à la fois à Canal Vie. Une expérience sucrée et généreuse! Finalement, nous avons parti K pour Katrine avec ma partenaire Marie-Josée Morin il y a 3 ans. Nous voilà maintenant avec un site web, un magazine, une émission web sur Tou.tv ainsi qu'un nouveau gâteau en épicerie!

Quelle est l'inspiration, l'histoire derrière K pour Katrine?

Je cuisinais déjà sans produits laitiers pour ma fille, Margaux, depuis 21 ans, mais ayant beaucoup de problèmes inflammatoires, j'ai moi-même dû arrêter de consommer du gluten. C'est à ce moment que ma partenaire dans K pour Katrine, Marie-Josée, m'a proposé de partir un site web et m'a dit : «Si quelqu'un peut faire des recettes sans gluten, sans produits laitiers et qui goûtent bon, c'est toi!» C’est ainsi qu’a débuté l’aventure K pour Katrine.

Habituée depuis la naissance de vos filles à la gestion des allergies alimentaires, comment avez-vous abordé votre propre intolérance aux produis laitiers?

Habituée par l’expérience, je savais quoi faire pour remplacer le lait dans les recettes mais renoncer aux produits laitiers, ouf! Ce fut très difficile pour une gourmande comme moi! Mais j'avais tellement mal au ventre lorsque j'en mangeais que c'est ce qui m'a aidée à être disciplinée. Adieu, les bons fromages... (ce qui a été le plus difficile) Après le retrait, sans exceptions, des produits laitiers durant 2 ans, je peux parfois en consommer à l'occasion et mon intolérance est moins aiguë, ce qui me permet, parfois, de me payer une bonne crème glacée molle!

De plus en plus de personnes sont diagnostiquées allergiques ou intolérantes à certains produits. Lorsque l'information arrive, c'est un tout nouveau mode de vie alimentaire qui se profile à l'horizon. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à ceux/celles qui doivent repenser leur façon de manger?

Je pense que ce qui est le plus important, c'est l'attitude. Il faut voir ça comme une façon de découvrir de nouveaux aliments au lieu de se dire «Ah... je ne pourrais plus manger ceci ou cela…». Aujourd'hui il est tellement plus facile de trouver des produits de remplacement. Il y a 21 ans, le choix n'était pas extraordinaire. Donc avec mon site web, on continue de manger gourmand, et ce, malgré les «sans»! Et je dis aux gens que, oui, c'est possible! Je cuisine avec beaucoup d'herbes fraîches et le tout reste très savoureux!

Manger sans certains aliments mais pas sans saveur est un défi que vous relevez avec succès et que vous offrez aux lecteurs par vos recettes. Comment élaborez-vous celles-ci? Avez-vous un processus créatif bien défini?

Non, seule la gourmandise guide mes inspirations! Ma fille Margaux est une épicurienne assumée malgré ses allergies et est tellement créative qu'elle m'aide beaucoup pour développer des recettes! Bien entendu, en ce qui concerne la pâtisserie, il a fallu plusieurs tests pour arriver à une texture de gâteaux intéressante, mais on a finir par trouver! Tout le monde peut se régaler de nos gâteaux, aussi bien les intolérants gourmands que les gourmands tout court!

Plus qu'une cuisinière passionnée, vous êtes également une femme de cœur, notamment avec votre projet de Kiosque limonade pour la Fondation CHU/Ste-Justine. Pouvez-vous nous parler de l'importance de cette initiative dans votre vie?

C'est probablement le plus beau projet de ma vie jusqu'à présent! J'ai eu la chance de créer un évènement rassembleur au niveau du cœur. Ce qui me touche le plus est d'avoir impliqué les enfants du primaire de l'école de mon quartier. Il y avait tellement d'enfants qui voulaient être bénévoles que parfois je me suis demandée s’ils resteraient des clients, car ils voulaient tous travailler au Kiosque! Je suis aussi heureuse d'avoir montré à mes filles qu'on pouvait faire une différence, un petit geste à la fois.

Pour terminer, que pouvons-nous souhaiter à vous et votre équipe pour que 2020 soit magique?

Nous souhaitons que notre entreprise évolue, que K pour Katrine continue à aider les gens à manger gourmand malgré les «sans» et que de nouveaux produits KPK fassent leur apparition en épicerie!

Découvrez l’univers gourmand de K pour Katrine sur leurs site web et réseaux sociaux... Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut?


Crédits

Photos : Aril Tarr
Stylisme culinaire : Margaux Verdier

Close

50% de complété

Abonnement gratuit

Quand tu auras cliqué sur 'S'abonner', tu recevras un courriel grâce auquel tu pourras récupérer ton magazine.