Le rôle de l’activité physique dans notre vie professionnelle

 

par Valérie Hervieux 


Le contexte de travail actuel, qui favorise une intensification du travail et une amplification des attentes de productivité, créé un déséquilibre entre la santé des employés et leur travail. De plus en plus d’employés se rendre au travail malgré le fait que leur état de santé aurait justifié qu’ils s’absentent. Ce phénomène se nomme le présentéisme et a fait l’objet de plusieurs études en santé organisationnelle depuis les trois dernières décennies.

Le présentéisme est un phénomène préoccupant puisqu’il est associé à plusieurs effets négatifs, et ce, tant pour l’employé que l’organisation. On pourrait croire qu’un employé présent au travail, mais dont la santé est détériorée, est tout de même plus performant que lorsqu’il est complètement absent. Or, les résultats de plusieurs études témoignent du contraire : la perte en coût et en productivité serait plus grande lors des journées de présentéisme que lors des journées d’absentéisme (c.-à-d. s’absenter pour maladie) [1-5]. Le présentéisme serait effectivement plus coûteux pour les organisations que l’absentéisme [6, 7].

Le présentéisme pourrait également susciter chez l’employé qui est malade au travail un sentiment d’inefficacité au travail dû à la perte de productivité [8]. En travaillant en dépit d’une contrainte de santé, les employés sont plus susceptibles de voir leur charge de travail augmenter étant donné qu’ils n’arrivent pas à être aussi performants [9]. Cette augmentation de la charge de travail combinée à une diminution de l’efficacité nuerait par le fait même à la satisfaction au travail [10].

Plusieurs études se sont intéressées aux causes du présentéisme et parmi celles-ci, on y retrouve les facteurs liés aux individus. Ces facteurs incluent entre autres les habitudes de vie des employés. De façon générale, les recherches ayant étudié la relation entre le présentéisme et les habitudes de vie, et plus précisément la pratique d’activité physique, tendent à démontrer que les employés physiquement inactifs sont moins productifs, s’absentent plus fréquemment et ont une capacité de travail diminuée que les employés physiquement actifs. Plusieurs recherches ont d’ailleurs permis d’associer les bénéfices de l’activité physique à la réduction du présentéisme, sans toutefois avoir établi de relation de cause à effet [11-16].

 

[...] les employés physiquement inactifs sont moins productifs, s’absentent plus fréquemment et ont une capacité de travail diminuée que les employés physiquement actifs.

 

Une étude réalisée en 2014 a permis de montrer que les employés ayant un mode de vie sain étaient ceux qui étaient les plus productifs au travail. Les chercheurs ont étudié l’adoption de quatre habitudes de vie : être physiquement actif, manger 5 portions de fruits et légumes par jour, ne pas fumer et consommer de l’alcool de façon modérée. Les résultats ont montré que les employés qui adhéraient simultanément à ces quatre habitudes de vie avaient rapporté une perte de productivité moindre que ceux qui n’adhéraient à aucun de ses quatre comportements.

Les résultats des études citées dans ce texte témoignent de l’importance de nos habitudes de vie sur notre santé, mais également sur notre vie professionnelle. Notre santé est notre ressource première, sans elle, il est quasi impossible d’atteindre les objectifs qu’on se fixe. L’activité physique est l’une des meilleures façons d’améliorer sa santé et de la maintenir.

 

Valérie Hervieux
MSc, candidate au doctorat en management
https://www.promouvoirlasante.com/

 

 

 


À propos de Valérie

Après avoir terminé son baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé, Valérie a voulu explorer d’autres façons de promouvoir l’activité physique. C’est pourquoi elle s’est lancée dans une maîtrise en kinésiologie, où elle a découvert la promotion de la santé en milieu de travail. Dans le cadre de son projet de maîtrise, elle a expérimenté les réunions actives, qui consistent à faire des réunions en étant actifs. C’est ainsi qu’elle a développé une expertise en ce qui a trait aux comportements sédentaires, à leurs effets sur la santé et aux façons de les diminuer. Elle commence désormais un doctorat en management et s’intéresse aux habitudes de vie des employés. Elle tente de voir comment celles-ci peuvent influencer le présentéisme qui désigne le fait de se présenter au travail alors que son état de santé aurait justifié que l’on s’absente. Elle a le profond désir de faire de la science qui sert aux entreprises et qui a des contributions sociales. C’est pourquoi elle a d’ailleurs cofondé avec sa sœur le blogue Promouvoir la Santé qui a pour but de développer le pouvoir d’agir des gens sur leur santé. Ce blogue, de même que les articles que Valérie écrit pour Le Blogue du Mouvement représentent des façons pour elle de rendre la science au service de tous en vulgarisant la recherche.


Références

  1. Goetzel, R.Z., et al., The health and productivity cost burden of the "top 10" physical and mental health conditions affecting six large US employers in 1999. Journal Of Occupational And Environmental Medicine, 2003. 45(1): p. 5-14.
  2. Hemp, P., Presenteeism: at work—but out of it. Harvard Business Review, 2004. 82: p. 49-58.
  3. Schultz, A.B. and D.W. Edington, Employee Health and Presenteeism: A Systematic Review. Journal of occupational rehabilitation, 2007. 17(3): p. 547-579.
  4. Cooper, C. and P. Dewe, Well-being: absenteeism, presenteeism, costs and challenges. Occup Med (Lond), 2008. 58(8): p. 522-524.
  5. Biron, C. and P.Ø. Saksvik, Sickness presenteeism and attendance pressure factors: implications for practice, in Handbook of Organizational and Work Psychology, J. Quick and C.L. Cooper, Editors. 2010, John Wiley: New York. p. 77-96.
  6. Goetzel, R.Z., et al., Health, absence, disability, and presenteeism cost estimates of certain physical and mental health conditions affecting US employers. Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2004. 46(4): p. 398-412.
  7. Caverley, N., J.B. Cunningham, and J.N. MacGregor, Sickness Presenteeism, Sickness Absenteeism, and Health Following Restructuring in a Public Service Organization. Journal of Management Studies, 2007. 44(2): p. 304.
  8. Johns, G., Presenteeism in the workplace: A review and research agenda. Journal of Organizational Behavior, 2010. 31(4): p. 519-542.
  9. Cooper, C. and L. Lu, Presenteeism as a global phenomenon: Unraveling the psychosocial mechanisms from the perspective of social cognitive theory. Cross Cultural & Strategic Management, 2016. 23(2): p. 216-231.
  10. Lu, L., H.Y. Lin, and C.L. Cooper, Unhealthy and present: Motives and consequences of the act of presenteeism among Taiwanese employees. Journal of Occupational Health Psychology, 2013. 18(4): p. 406.
  11. Pronk, N.P., et al., The association between work performance and physical activity, cardiorespiratory fitness, and obesity. Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2004. 46(1): p. 19-25.
  12. Burton, W.N., et al., The association of health status, worksite fitness center participation, and two measures of productivity. Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2005. 47(4): p. 343-351.
  13. Block, G., et al., Development of Alive!(A Lifestyle Intervention Via Email), and its effect on health-related quality of life, presenteeism, and other behavioral outcomes: randomized controlled trial. Journal of medical Internet research, 2008. 10(4): p. e43.
  14. Merrill, R.M., et al., Self-rated job performance and absenteeism according to employee engagement, health behaviors, and physical health. Journal of occupational and environmental medicine, 2013. 55(1): p. 10-18.
  15. Brown, H.E., et al., Does physical activity impact on presenteeism and other indicators of workplace well-being? Sports Medicine, 2011. 41(3): p. 249-262.
  16. Merrill, R.M., et al., Presenteeism according to healthy behaviors, physical health, and work environment. Population Health Management, 2012. 15(5): p. 293-301.

 

 

Close

50% de complété

Abonnement gratuit

Quand tu auras cliqué sur 'S'abonner', tu recevras un courriel grâce auquel tu pourras récupérer ton magazine.